9 barrières mentales qui bloquent votre succès

Barrière mentale

Nous voulons tous obtenir de meilleurs résultats dans différents domaines de notre vie. Le problème, c’est que nous avons du mal à atteindre le type de réussite que nous souhaitons parce que nous nous accrochons à quelques mentalités « toxiques » qui nous bloquent.

 

Le succès intérieur précède le succès extérieur. En d’autres termes, la réussite commence d’abord par un changement de mentalité.

Cependant, en les laissant présents, les mentalités toxiques vont dégrader, entraver ou affecter négativement la nouvelle mentalité que vous essayez d’adopter, et vous n’arriverez à rien.

 

Voici les principaux barrages mentaux dont il s’agit et qui nous empêchent souvent d’avoir la réussite qu’on désire.

Barrière mentale n°1 : Les autres sont à blâmer pour votre échec

Encore aujourd’hui, il existe plusieurs personnes qui pensent que leurs échecs ont été causés par les autres.

Cette mentalité de victime ne vous aidera jamais à atteindre le succès que vous désirez.

 

En effet cette manière de penser est très réconfortante après un échec car les gens ont une tendance naturelle à favoriser les opprimés. Qui ne veut pas bénéficier de la sympathie naturelle de la foule ?

 

Le problème est que jouer la victime a un prix très élevé.

Vous devez vous débarrasser de cet obstacle mental, car dès que vous rendez les autres responsables de votre échec, vous leur donnez aussi la responsabilité d’arranger votre situation.

 

Prenez la responsabilité de votre vie et décidez d’agir chaque jour pour votre propre épanouissement, au lieu d’attendre cela d’autrui.

Barrière mentale n° 2 : le changement réel est impossible

Les personnes qui souffrent de cet état d’esprit toxique le formulent de nombreuses façons différentes selon les circonstances, mais elles aboutissent toutes au même résultat décevant.

Soit vous vous dites que quelque chose est carrément impossible, soit les choses ne vont jamais ou ce n’est jamais le bon moment.

 

 Quel que soit le cas, le résultat est toujours le même : vous ne changez pas ou vous n’agissez pas.

Vous devez vous débarrasser de cette idée qui risque de vous menez droit vers l’échec.

 

Le vrai changement est possible, peu importe le domaine, mais il doit être choisi. C’est quelque chose que vous décidez, quelque chose dans lequel vous vous engagez à fond.

 

Il ne faut pas attendre les bonnes circonstances, le bon moment, les bonnes ressources ou que les bonnes personnes se présentent. Ce n’est pas nécessaire.

Vous devez simplement croire qu’un véritable changement est possible, et les choses se présenteront d’elles-mêmes parce que votre esprit est ouvert au changement.

Barrière mentale n°3 : les erreurs passées nous définissent

Beaucoup de personnes qui s’efforcent de réussir finissent par se saboter elles-mêmes parce qu’elles ont l’impression qu’elles ne peuvent pas vraiment réussir à l’avenir à cause de leur passé.

Elles pensent qu’elles se sont trompées si souvent et si gravement dans le passé que les victoires futures n’auront pas lieu.


Une autre version de ce phénomène est l’idée ridicule selon laquelle il faut faire table rase du passé pour apporter de réels changements dans sa vie. En d’autres termes, vous devez être parfait pour avancer.

La bonne nouvelle, c’est que le passé ne vous définit pas. Vous avez peut-être échoué un nombre infini de fois auparavant, mais cela ne vous empêche pas de réussir cette fois-ci.

Tout le monde a déjà échoué quelque chose, moi la première.

 

Napoléon Hill disait qu’il y a une différence entre une défaite temporaire et un échec permanent.

On n’échoue seulement quand on décide d’abandonner et jamais avant.

Barrière mentale n° 4 : on ne peut rien pour moi

Cet état d’esprit part du principe que vous devez vous débrouiller tout seul. On pense que, pour une raison ou une autre, la seule personne sur laquelle nous pouvons vraiment compter est nous-même.

 

Heureusement, ce n’est pas vrai. Beaucoup des défis auxquels vous êtes confrontés, croyez-le ou non, ont été déjà relevés par d’autres personnes.

Peut-être les ont-elles relevés à un autre moment, à un autre endroit, dans d’autres circonstances. Quoi qu’il en soit, ces personnes peuvent vous aider si vous le demandez.

 

Elles peuvent vous aider personnellement, en tête-à-tête ou dans le cadre d’un mentorat. Vous ne pouvez pas imaginer le nombre de personnes qui sont prêtes à vous filer un coup de main sur le chemin de votre réussite.

 

D’autre part, elles peuvent également vous aider par le biais de livres qu’elles ont écrites ou de formations. 

Quelle que soit la manière dont vous obtenez de l’aide, demandez-la !

Et ce n’est pas parce qu’une personne est avare d’informations que cela vous donne une excuse pour arrêter. Vous pouvez demander à une autre personne, puis à une autre, puis à une autre.

 

Il est certain que tout le monde ne vous dira pas non.

Obstacle mental n° 5 : je ne mérite pas le succès

Il s’agit d’un état d’esprit toxique très courant. Ceux qui en souffrent, bien sûr, ne veulent pas l’admettre, mais au fond d’eux-mêmes, ils le pensent.

Ils pensent qu’ils ont tellement merdé qu’ils ne méritent vraiment pas de répit. Qu’ils ne méritent vraiment pas de réussir. 


Pour les personnes qui ont cet état d’esprit, l’échec est une sorte de punition cosmique et on ne peut y échapper.

 

Comprenez que la seule personne qui peut décider si vous méritez de réussir ou non, c’est vous. C’est vous qui décidez.

Personne ne peut vous juger et vous dire : « Vous ne méritez pas le succès. Quelqu’un d’autre le mérite. »

 

Vous devez revendiquer ce succès et dire que vous le méritez parce qu’en fin de compte, ce n’est que de l’auto-jugement.

Commencez dès aujourd’hui à reprendre confiance en vous et vous accorder le bonheur et le succès que vous méritez.

Obstacle mental n° 6 : Je suis parfait comme je suis

L’état d’esprit selon lequel vous êtes parfait est tout aussi toxique. 
S’il est bon d’avoir une image positive de soi et une bonne estime de soi, il ne faut pas se laisser abuser et penser que l’on n’a pas besoin d’aide ou que l’on n’a pas besoin de faire des changements.

 

L’auto suffisance vous mènera droit vers un échec certain. Si vous croisez les bras et restez campé sur vos connaissances et vos capacités actuelles, vous serez rapidement dépassé par la vitesse à laquelle le monde avance de nos jours.

 

Le changement est nécessaire. Cela signifie qu’il faut laisser tomber les impressions exagérées que vous avez de vous-même.

L’antidote à cette situation est très simple : admettez qu’il est toujours possible de s’améliorer. Cela ne fait pas de vous une moins bonne personne.

Obstacle mental n° 7 : je dois changer… Demain

Ne jouez pas à ce jeu avec vous-même. Ne vous dites pas, d’une part, que vous devez changer, que vous êtes prêt à le faire et que vous voulez le faire, mais que vous allez attendre jusqu’à demain.

 

Quand on attend d’avoir du temps pour quelque chose, on ne trouve jamais ce bout de temps. Il y aura toujours une responsabilité ou un devoir qui surgira de nulle part et vous n’arriverez jamais à faire les changements que vous devez faire.

 

De même, demain n’arrivera jamais. Dès que vous vous dites : « Je vais faire quelque chose, mais je le ferai demain« , vous vous mettez dans une situation perdante, car il y aura toujours quelque chose de plus prioritaire.

Il y aura des choses inattendues qui se présenteront et qui vous feront dérailler.

 

Alors, arrêtez de jouer à ce jeu. Faites-le maintenant.

 

Effectuez les changements maintenant. Engagez-vous aujourd’hui. Agissez ici et maintenant.

Ce qui est bien quand on commence maintenant, c’est qu’on s’habitue très vite aux défis. En commençant le plus tôt possible, vous apprenez les leçons que vous devez apprendre et vous traversez les obstacles que vous devez franchir plus tôt.

Barrière mentale n° 8 : le succès et l’argent ne sont pas tout

N’est-il pas intéressant de constater que les personnes qui disent que l’argent ne fait pas tout sont généralement celles qui veulent beaucoup d’argent ?

Il en va de même pour les personnes qui ont essayé et qui n’ont pas réussi à obtenir un grand succès dans leur vie.

 

Lorsque vous vous dites ce genre de choses, vous vous livrez un échec inévitable. C’est ce que vous faites.

Vous vous dites : Oh, ça ne valait pas la peine de s’acharner de toute façon. Je vais me concentrer sur autre chose. Il y a de plus grandes valeurs dans la vie.

 

Eh bien, si elles étaient si importantes, pourquoi ne pas les avoir poursuivies dès le départ ?

Pourquoi les traitez-vous maintenant comme une sorte de prix de consolation ?

 

Arrêtez de jouer à ce jeu avec vous-même. Vous ne faites que vous donner une excuse pour ne pas vous améliorer ou viser la grandeur.

Barrière mentale n° 9 : Je ne veux pas me transformer en quelqu’un que je détesterais.

 

Cet état d’esprit est vraiment ancré dans un état d’esprit à somme nulle. Ce que vous dites, c’est : Je ne veux pas me transformer en quelqu’un que je déteste parce que lorsque j’obtiens du succès, je le vole nécessairement à quelqu’un d’autre.

Il y a de nombreuses façons de formuler cette pensée, mais cela revient toujours à ce même jeu à somme nulle.

 

Laissez-moi vous dire qu’il n’y a pas de gâteau géant de la réussite dans le monde. Ce n’est pas parce que votre part du gâteau devient plus grande que la part de quelqu’un d’autre devient plus petite.

 

Il y a des quantités énormes d’opportunités là dehors. Les opportunités apparaissent et disparaissent en un clin d’œil, à chaque instant.

Elles sont créées et détruites en permanence.

 

En effet, en vous efforçant de réussir et d’exceller, vous pouvez inciter les autres à faire de même. Ne pensez pas qu’ils ne feront que vous envier.

Parce que les personnes qui envient ont une mentalité de jeu à somme nulle. Elles envient les autres parce qu’elles ont l’impression que la part du gâteau du succès qui leur revenait diminue.

Ce n’est pas le cas. C’est absurde.

 

Le monde dehors est une opportunité pour entreprendre, mettre en place des projets et réussir. Dans le navire du succès, il y a de la place pour toute personne qui désire payer le prix.
La réussite de l’un ne diminue pas les chances des autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *