Comment développer sa force mentale

Force mentale

De nos jours, nous accordons beaucoup d’attention à notre condition physique, et pour cause : une bonne santé physique peut prévenir les maladies cardiaques ou le diabète et nous aider à mener une vie longue et indépendante.

 

Mais la santé mentale est souvent négligée. Pourtant, avoir un esprit sain et fort nous permet de mieux relever les défis et les opportunités que la vie vous propose.

Pourquoi développer sa force mentale ?

Pour moi, être fort mentalement signifie que vous régulez vos émotions, gérez vos pensées et vous comportez de manière positive, malgré les circonstances.

 

Développer sa force mentale, c’est trouver le courage de vivre selon ses valeurs et être assez audacieux pour créer sa propre définition du succès.

 

Ainsi, la force mentale implique plus que la simple volonté ; cela demande un travail acharné et un engagement. Il s’agit d’établir des habitudes saines et de choisir de consacrer votre temps et votre énergie à vous améliorer.

 

Bien qu’il soit plus facile de se sentir mentalement fort lorsque la vie semble simple, la véritable force mentale devient souvent plus apparente au milieu d’une tragédie. 

 

Les périodes difficiles ou stressantes constituent donc le test ultime de la force mentale. Lorsque nous sommes essoufflés par un événement majeur de la vie, pouvoir nous rétablir rapidement nécessite une force mentale et une résilience psychologique importantes. 

 

Alors, que pouvez-vous faire pour améliorer votre niveau de force mentale ?

Conseils pour développer sa force mentale :

Choisir de développer des compétences qui augmentent votre force mentale est la meilleure façon de vous préparer aux inévitables obstacles de la vie.

 

Il existe de nombreux exercices qui peuvent vous aider à développer votre force mentale. Mais en voici 6 qui peuvent vous aider à démarrer :

1. Évaluez vos croyances fondamentales

Nous avons tous développé des croyances fondamentales sur nous-mêmes, sur nos vies et sur le monde en général.

 

Les croyances fondamentales se développent avec le temps et dépendent largement de nos expériences passées. Que vous soyez conscient ou non de vos convictions fondamentales, elles influencent vos pensées, votre comportement et vos émotions.

 

Parfois, les convictions fondamentales sont inexactes et improductives.

 

Par exemple, si vous pensez que vous ne réussirez jamais dans la vie, vous serez peut-être moins enclin à postuler à de nouveaux emplois et, par inadvertance, vous risquez de ne pas bien vous présenter aux entretiens d’embauche.

Par conséquent, vos croyances fondamentales peuvent devenir une prophétie auto-réalisatrice.

 

Identifiez et évaluez vos convictions fondamentales. Très peu de choses dans la vie sont « toujours » ou « jamais » vraies.

 

Modifier les croyances fondamentales nécessite une intention déterminée et un travail acharné, mais cela peut changer tout le cours de votre vie.

2. Concentrez-vous sur une chose à la fois

Le multitâche est porté comme un insigne d’honneur, mais trop de multitâche n’est pas sain. Entraînez-vous à être présent, sur une seule chose.

 

Lorsque vous vous promenez, observez votre environnement : la météo, les oiseaux.

Lorsque vous passez du temps avec des amis, écoutez vraiment ce qui se dit. Éteignez votre téléphone et essayez d’oublier les listes de tâches en cours dans votre tête.

 

De même, dans votre vie professionnelle, essayez de rester focus sur une seule chose pour garder votre énergie et votre concentration, afin de mieux avancer.

3. Dépensez judicieusement votre énergie mentale.

Gaspiller sa puissance cérébrale en ruminant sur des choses que vous ne pouvez pas contrôler draine rapidement votre énergie mentale. Plus vous pensez aux problèmes négatifs que vous ne pouvez pas résoudre, moins il vous restera d’énergie pour vos efforts créatifs.

 

Par exemple, rester assis et s’inquiéter des prévisions météorologiques n’aide pas.

Si une tempête majeure se dirige vers vous, s’en inquiéter ne l’empêchera pas. Vous pouvez cependant choisir de vous y préparer.

Concentrez-vous sur ce qui est uniquement sous votre contrôle.

 

Économisez votre énergie mentale pour des tâches productives, telles que résoudre des problèmes ou fixer des objectifs. Lorsque vos pensées ne sont pas productives, faites un effort conscient pour déplacer votre énergie mentale vers des sujets plus utiles.

 

Plus vous pratiquez à dépenser judicieusement votre énergie mentale, plus cela deviendra une habitude.

4. Prévoyez du temps pour bouger votre corps

 

« La santé physique et mentale vont de pair et ne doivent pas être considérées comme distinctes, car une mauvaise santé mentale peut conduire à une mauvaise santé physique et vice versa » Kimberly Leitch

 

Le bien-être mental est un processus et, tout comme la santé physique, c’est un processus continu visant à maintenir le bien-être mental et émotionnel.

 

Tout comme les médicaments utilisés dans le traitement des maladies mentales, l’exercice peut augmenter les niveaux de sérotonine, de dopamine et de noradrénaline dans le cerveau.

Il améliore et normalise les niveaux de neurotransmetteurs, ce qui nous aide finalement à nous sentir en bonne santé mentale.

 

D’autres avantages importants comprennent : une humeur et une énergie améliorées, une réduction du stress, une relaxation plus profonde, une clarté mentale, un apprentissage, une perspicacité, une mémoire et un fonctionnement cognitif améliorés, une intuition, une créativité, une assurance et un enthousiasme pour la vie améliorés, ainsi qu’une santé sociale et des relations sociales améliorées.

5. Fixez des limites et respectez-les

Vivre dans une société axée sur la réussite présente des avantages. Mais cela présente aussi des inconvénients, comme le burn-out, qui est un réel souci quand on essaie de tout avoir : une carrière épanouissante, des moments dignes d’Instagram avec des amis et une vie de famille heureuse.

 

N’oubliez pas qu’il n’y a rien de mal à dire non parfois. Dans la mesure du possible, fixez des limites à votre vie professionnelle et personnelle afin de ne pas vous dépasser.

6. N’ayez pas peur de demander de l’aide

Demander de l’aide est souvent la première étape pour se rétablir et rester en bonne santé, mais il peut être difficile de savoir par où commencer ni vers qui se tourner. Parfois, on peut se sentir incertain et se demander si on ne devrait pas essayer de gérer les choses par sois-même.

 

N’oubliez pas qu’il n’y a rien de mal à demander de l’aide.

 

Mais pour le dire simplement, il n’y a jamais de mauvais moment pour demander de l’aide.

Parler à quelqu’un de vos pensées et de vos sentiments peut toujours vous aider à acquérir des connaissances qui seront probablement bénéfiques dans votre vie.

 

Si vous traversez des périodes de stress ou si vous vous sentez en colère, irritable, triste ou facilement frustré, cela pourrait être une bonne invitation à demander l’aide d’un professionnel pour gérer ces sentiments.

 

Développer sa force mentale ne doit pas nécessairement prendre beaucoup de temps. Y consacrer quelques minutes chaque jour peut vous aider à vous sentir mieux et à réfléchir plus clairement.

 

N’oubliez pas que la relaxation est tout aussi importante dans un entraînement mental que les activités plus énergétiques, comme les exercices de mémoire ou l’exercice physique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *